In funn’o mare Lyrics Fr

In funn’o mare

 

M’assicuti e ‘un m’assicuti cchiù

Stai facennu tutti cosi tu

In menz’a via mi fermu un attimu

E chianciu ‘u mare ma ‘sti lacrimi ‘i cu su’?

 

M’assicuti, m’assicutate in due

A tia ti viu; l’avutru, chi sugnu ju?

In menz’a via m’ammucciu un attimu

E chianciu ‘u mare

Ma ‘sti lacrimi ‘un s’asciucanu mai

 

E m’insonnu di vulari

In menzu ai stiddi

I stiddi russi in funn’o mare

E m’insonnu di natari

‘Un fussi bellu

Rispirari in funn’o mare?

 

M’assicuti e ju assicutu a tia

N’o disertu r’a me’ lagnusìa

S’allaga ‘a via e t’allaghi puru tu

Ma ‘u chianciu ju ‘stu mare

‘Sti lacrimi su’ i mia

E chianciu p’anniari

Ca ‘sti lacrimi ‘un asciucanu mai

Annìu e m’addurmisciu ju

Scinnu a funnu

Scinnu a chiummu in funn’o mare

E cu’ l’occhi vuoti, chini ‘i sale

Viu ‘u cielu

Mi pare un mare in cap’o mare

 

Annìu e ‘un mi svegliare mai

Si mi curcu

A panz’all’aria in funn’o mare

E tutti l’armi fannu un carnevale

E mi invitanu a cantare

 

Vogghiu mo riri accussì…

In funn’o mare

 

Tu me suis et me suis plus

C’est toi qui mènes la danse au milieu de la rue

Je m’arrête un peu et je pleure la mer

Mais à qui sont ces larmes

 

Tu me suis, ah, vous êtes deux!

Toi je te vois mais l’autre, c’est moi?

Au milieu de la rue je me cache un instant

Et je pleure la mer

Mais ces larmes ne sècheront jamais

 

Et je rêve de voler

Au milieu des étoiles

Les étoiles rouges, celles au fond de la mer

Et je rêve de nager

Ce serait pas beau ça

Respirer au fond de la mer?

 

Tu me fuis et je te suis

Dans le désert de ma paresse

La rue s’inonde et toi aussi

Mais c’est moi qui pleure cette mer

Ces larmes sont les miennes

Et je pleure à m’en noyer

Car ces larmes jamais ne sèchent

 

Je me noie et je m’endors

Je vais au fond

Je coule à pic au fond de la mer

Et avec les yeux vides remplis de sel

Je vois le ciel

Il me semble une mer au dessus d’une autre

 

Je me noie et ne reviendrai pas

Si je me couche

Le ventre en l’air au fond de la mer

Et toutes les âmes font un carnaval

Et m’invitent à chanter

 

Je veux mourir comme ça…[1]

[1] La langue sicilienne est pleine de références sur le thème de la mort, comme par exemple “c’è di moriri” “Morti ca m’ha dari prestu sia” o “vogghiu moriri accussì” sont en fait plus légers qu’ils ne semblent au premier abord dans une traduction, du fait de leur fréquente utilisation dans de nombreux et différents discours